Par quel moyen agencer le sous-sol d’un logement

agencer le sous-sol d'un logement

Aménager un sous-sol est certes un moyen très avantageux pour accroître votre espace de vie intérieure, sans déménager. Vous disposez certainement d’assez de place pour mettre en place une suite parentale ou une salle de jeux pour vous amuser. Premièrement, demandez conseil auprès de la mairie pour en savoir plus sur la réglementation de votre commune afin de savoir si votre étage souterrain peut être aménagé. Selon les mairies, les conditions pour agencer le sous-sol d’un logement sont assez strictes.

Attention, vous habitez dans un building, il vous faudra l’autorisation de votre bailleur pour réaliser des travaux. Enfin, suivant la dimension de votre sous-sol, vous aurez à respecter certaines conditions. Si l’espace du souplex est de moins de 5 m2, aucune formalité administrative n’est obligatoire. Mais si la surface est comprise entre 5 m2 et 20 m2, vous devez réaliser une déclaration de travaux sans obligatoirement nécessiter d’obtenir un permis de construire. Si la superficie totale est supérieure à 20 m2 ou transforme les fondations porteuses, il faudra en déposer un.

Quelle réglementation pour agencer le sous-sol d’un logement ?

Avant de songer à agencer vôtre sous-sol, il est nécessaire d’être certain que la pièce à agencer obéit bien à la loi applicable, et effectuer certaines démarches. Contrôler que votre maison est habitable au regard du règlement sanitaire départemental et que ce dernier ne se situe pas en zone inondable. Vous pouvez prendre conseil sur le plan local d’urbanisme au service concerné dans votre mairie.

Si la construction est localisée en zone inondable, vous n’aurez certainement pas la validation d’aménagement pour votre cave. En fonction de la configuration à agencer en étage souterrain et des travaux à réaliser, vous aurez à obtenir une approbation auprès de votre commune. Si la surface globale de l’habitation est de plus de 150 m², l’intervention d’un architecte est impérative. De plus, si votre bien se situe dans une résidence, vous aurez à obtenir la permission du syndicat de copropriété avant la mise en route de votre chantier.

S’il s’avérait que votre étage souterrain, ne serait pas totalement enfoui et qu’il aurait une vue vers l’extérieur, ce dernier aura l’obligation d’être déclaré. Toutefois, il faut savoir que, si votre sous-sol bénéficie d’une hauteur sous plafond de plus de 1,80 m, ce dernier aura obligation de faire l’objet d’une déclaration, ce qui occasionnera la hausse de vos impôts fonciers.

Aménager son sou-sol

Création d’un escalier conduisant à la cave

Dans une maison traditionnelle, l’accès principal pour descendre à la cave n’est pas développé pour un usage régulier. Il va donc falloir élargir le passage actuel et changer l’escalier en place de manière à ce que l’entrée à votre futur espace se fasse dans de bonnes conditions et en sécurité. Vous aurez peut-être besoin de faire appel à un spécialiste, qui vous préconisera sur la solution à adopter. En fonction de l’aménagement envisagé, il faudra peut-être déplacer l’escalier. Toutefois, arrangez-vous pour qu’il se positionne le mieux possible pour un accès facile, par rapport à votre projet.

Remédier aux problèmes d’humidité du sous-sol

Particulièrement exposé à l’humidité, un étage souterrain doit être assaini pour se permettre d’y créer un lieu exploitable. Dans le cas ou, l’espace ou doit se dérouler les travaux se situe au sein d’une copropriété, vous allez devoir agir en faisant des travaux par l’intérieur.

Il existe plusieurs façons de faire :

  1.  Mettre en place un produit hydrofuge conçu pour ce type d’application sur les murs et le sol.
  2. Poser des plaques étanches par terre et sur les murs ainsi qu’une épaisseur d’isolant.
  3. Réaliser un drain dans le sol collé autour des murs de l’habitation ayant pour but d’empêcher les écoulements d’eau.
  4. Injecter une résine anti-humidité à l’intérieur du mur.

Toutefois, votre cave doit être parfaitement ventilée pour modifier régulièrement l’air de la pièce et évacuer l’humidité et les polluants. Une VMC à simple ou double flux est particulièrement adaptée, mais il faudra calfeutrer des gaines. Dans l’optique où vous disposez d’un espace réduit, une aération par insufflation fera le travail.

Aménager un cave

Raccorder le sous-sol au circuit d’eau et d’électricité

Afin de profiter du même standing que dans les pièces à vivre de l’habitation, il est nécessaire de raccorder la future pièce au réseau d’électricité. Vous devrez créer un réseau électrique secondaire depuis le tableau principal du logement. Pour le côté esthétique, pensez à passer les fils à l’intérieur des doublages. À propos du chauffage, installez des radiateurs électriques est un procédé correct et facile à installer. Vous pouvez vous retrouver face à de gros soucis d’humidité au moment d’agencer le sous-sol d’un logement. Dans ce cas choisissez vers des convecteurs, car ces derniers ont la capacité de sécher l’air.

Toutefois, si vous avez un chauffage central en mesure d’approvisionner plus de radiateurs, prolonger le réseau jusqu’au local à agencer. Enfin, si vous avez le projet d’installer une pièce humide, il sera certainement inévitable pour les tuyaux d’évacuation, de poser une pompe de relevage.

Rendez votre sous-sol unique, donnez un sentiment d’espace

Pour donner un sentiment d’espace à votre future pièce à vivre, optez pour des tons clairs sur les murs et évitez de surcharger la pièce. Installez plutôt des placards encastrés sur toute la hauteur du mur. Ceci offrira un effet de volume accentué. Vous pouvez aussi installer des miroirs sur les murs pour offrir une impression de grandeur.

error: Content is protected !!